31 octobre 2014

Regards Palestiniens 8e édition

28-29-30 novembre 2014
Cinémathèque québécoise, Salle Claude Jutra
335, boul. de Maisonneuve est, Montréal H2X 1K1 - Métro Berri-UQAM
http://www.cinematheque.qc.ca
10$ (étudiants-aînés 9$)


 en co-présentation avec la Cinémathèque québécoise, Cinema Politica, Institut français, Consulat de France, CJPP Coalition pour la justice et la paix en Palestine, PAJU Palestiniens et Juifs Unis

introductions et discussions avec : Nasrin Himada, Shourideh C. Molavi, Norma Rantisi
traduction : Alex Sanchez, M. E. Davis, R. Jean

Ce programme de films rassemble des documentaires, une fiction et une œuvre hybride. Des regards sur la destruction de Gaza par l'armée israélienne lors de l’Opération Plomb durci (reprise par l’Opération Bordure protectrice, l’été dernier); le cloisonnement des Palestiniens en Cisjordanie et leur passage vers Israël malgré le mur et les contrôles; l’existence kafkaïenne des Palestiniens vivant en Israël; l’oppression des pêcheurs et des fermiers de Gaza; et les vies hantées par les regrets des exilés. Des conditions de vie distinctes, mais l’unité dans la résistance : « Nous ne partirons pas, nous disent-ils, et les expatriés reviendront. » Ces films partagent une vision, celle de vivre et survivre dans les décombres, derrière les murs, entre les checkpoints, sans jamais céder.
- M.E. Davis, R. Jean

Vendredi 28 novembre - 20 h 30
PLOMB DURCI (Piombo fuso) - Stefano Savona - Italie 2009 - documentaire - 80m - stf

Samedi 29 novembre - 20 h 30
(Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien)
INFILTRÉS - Khaled Jarrar - Palestine 2012 - documentaire - 70m - stf
précédé de
THOUGH I KNOW THE RIVER IS DRY - Omar Robert Hamilton - Palestine 2013 - fiction - 19m - sta

Dimanche 30 novembre - 19 h 00
PORT OF MEMORY - Kamal Al Jafari - Palestine 2009 - documentaire hybride - 62m - 35mm sta
précédé de
SAYADEEN [Fishermen] - Murat Gokmen - Palestine/UK 2013 - documentaire - 13m40  sta
DEBRIS - Abdelsalam Shehadeh - Palestine - documentaire - 17m – sta


PLOMB DURCI (Piombo fuso)
Stefano Savona - Italie 2009 - documentaire - 80m - stf
http://www.pulsemedia.it/plombdurci/
Vendredi 28 novembre - 20 h 30

Nous sommes le 6 janvier 2009, onzième jour de l'attaque israélienne contre la Bande de Gaza. Au-delà du mur infranchissable séparant Gaza du reste du monde, les bombardements aériens se poursuivent pendant que l’armée israélienne durcit son offensive terrestre.
Aucun témoin n'a réussi à forcer le barrage total que les troupes d'occupation imposent à la presse internationale. A la frontière avec l’Égypte, seuls les blessés et quelques camions de médicaments ont le droit de franchir le point de passage de Rafah.
Puis, presque par hasard, une faille imperceptible s'ouvre dans le dispositif imperméable du poste frontalier. Quelques journalistes réussissent à passer ; parmi eux, un réalisateur, avec sa caméra. Ce film montre ce que cette caméra a pu filmer au-delà de la frontière : le simple récit en images de la vie quotidienne pendant les derniers jours de l'opération "Plomb durci".

INFILTRÉS
Khaled Jarrar - Palestine 2012 - documentaire - 70m - stf
https://www.facebook.com/infiltrators.pal
Samedi 29 novembre - 20 h 30

« Nous continuerons à traverser même s’ils construisent des milliers de murs ! »
Le checkpoint est fermé. « Détour, détour ! » crie un chauffeur de taxi, annonçant une fois de plus le début d’une recherche incertaine pour contourner les innombrables obstacles limitant la circulation des Palestiniens en Cisjordanie.
INFILTRÉS est un « road movie » viscéral qui relate les déboires quotidiens des Palestiniens, de tous les milieux, qui cherchent à se déplacer à travers, dessous, sur et autour d’une matrice ahurissante de points de contrôle, mur de séparation et « postes-frontière », construits et imposés par l’armée israélienne dans les territoires occupés.
Khaled Jarrar a participé à ce « jeu » du chat et de la souris, caméra à l’épaule. « Pendant 4 ans, j’ai suivi des gens qui creusaient pendant des jours un trou sous le Mur, d’autres qui cherchaient un point faible dans la barrière électrifiée pour la couper et passer à travers, j’ai rencontré des contrebandiers, des familles brisées, des hommes et des femmes qui risquent l’emprisonnement, les blessures, la mort pour travailler «illégalement» en Israël... ils m’ont ouvert un autre monde dans lequel il est fascinant de voir l’ingéniosité des gens pour survivre, mener une vie normale, se jouer des théories sécuritaires israéliennes...montrer qu’il est impossible d’enfermer tout un peuple. »





THOUGH I KNOW THE RIVER IS DRY
Omar Robert Hamilton - Palestine 2013 - fiction - 19m - sta
http://www.riverdryfilm.com/
Samedi 29 novembre - 20 h 30

Il est retourné en Palestine. Pris entre le passé de son frère et le futur de son fils, le choix d’un homme provoque une catastrophe pour sa famille.

Le réalisateur déclare :
« La Palestine, comme sujet, peut nous paraître inaccessible et trop chargé d'histoire. Trop souvent, le drame véritable et le style sont perdus dans l'idéologie et la rectitude politique.
Mais les cinéastes ont une responsabilité, l’art possède une obligation de raconter les histoires du peuple, de raconter les histoires qui ont été enfouies. Avec ce court métrage, je pense que nous offrons une histoire pertinente et vibrante, et que nous la racontons d’une façon à la fois dramatique et provocante.
Ayant travaillé en Palestine durant les cinq dernières années, vivant là-bas un mois ou deux à chaque année, j’ai constamment pensé à comment le cinéma – notre forme d’art la plus immersive – pourrait espérer recréer ne serait-ce qu’une fraction de l’expérience palestinienne.
C’est une expérience qui est à la fois profondément complexe et remarquablement simple. Elle est autant cinématographiquement physique que psychologique et invisible. C’est vivre pour toujours dans un présent incertain, alors qu’autant les récits du passé que les possibilités du futur sont sous attaque. C’est une expérience qui doit être dite et redite d’un millier de façons différentes, celle-ci est juste l’une d’entre elles. »



PORT OF MEMORY
Kamal Al Jafari - Palestine 2009 - documentaire hybride - 62m - 35mm sta
http://kamalaljafari.com/port-of-memory/
Dimanche 30 novembre - 19 h 00

L’histoire de la ville de Jaffa, cité portuaire prospère devenue désormais l’une des parties constituantes de Tel Aviv, sert de trame de fond au plus récent film d’Aljafari, centré sur la famille de sa mère dont les membres risquent l’éviction s’ils ne sont pas capables de trouver les preuves que la maison dans laquelle ils ont vécu durant des décennies leur appartient. Leur situation est exposée avec l’habituelle subtilité d’Aljafari, qui fait aussi appel à l’humour noir et au ton pince sans rire. Ce récit squelettique fournit l'ébauche d’un portrait de la vie quotidienne dans ce qui était autrefois un quartier fort animé, presque vidé par les combats lors de la création de l'Etat d'Israël, et qui a subi des décennies de négligence de la part des autorités officielles par la suite. Durant ce temps, Jaffa a été fréquemment utilisée comme lieu de tournage pour les films d'aventure mettant en vedette des gens comme Chuck Norris. Bien que ces films aient utilisé Jaffa comme un endroit exotique générique, ils sont devenus, par un retour légèrement ironique, la source d'images documentaires sur la ville telle qu'elle fut.



SAYADEEN [Fishermen]
Murat Gokmen - Palestine/UK 2013 - documentaire - 13m40  sta
www.muratgokmen.co.uk
Dimanche 30 novembre - 19 h 00

Sayadeen veut dire pêcheur en arabe.
Forcés de pêcher à l’intérieur de trois milles des côtes, les pêcheurs de Gaza luttent pour survivre. Les ressources diminuant, ils risquent tout pour nourrir leurs familles. Ceux qui s’approchent de la limite risquent d’être arrêtés, la saisie de leur bateau et de leurs avoirs, ou de subir le tir des patrouilleurs de l’armée israélienne. Filmé en une matinée à bord d’un bateau au large de Gaza, Sayadeen nous montre ce qu’il en est de pêcher au milieu du plus strict blocus naval de la planète.
Le documentaire a été filmé grâce à l’aide de Raed, un pêcheur local. Il a embarqué l’équipe sur son hors-bord et nous avons parlé à tous ceux que nous avons croisés. L’un des pêcheurs fait un appel direct à la communauté internationale. Sa demande est simple mais importante : Ouvrir la mer.

DEBRIS
Abdelsalam Shehadeh - Palestine - documentaire - 17m – sta
Dimanche 30 novembre - 19 h 00

DEBRIS n’est pas que le récit d’un homme palestinien dont la ferme a été bulldozée et la maison démolie, c’est l’histoire de quelqu’un qui aime la vie, sa famille, son pays : un homme pleurant … C’est l’histoire de rêves qui ont des ailes, s’envolant vers le lointain avec l’intention d’atteindre le ciel. L’histoire d’une génération exposée à l’humiliation et à la brutalité, qui ressent son impuissance, mais qui se tient debout.